Résultats du Prix de Thèse AFM 2020

Découvrez-la avec les autres finalistes et leurs thématiques de recherche !

" data-share-imageurl="">
laurel-wreath-297311_1280.png

Résultats du Prix de Thèse AFM 2020

La gagnante du prix de thèse AFM 2020 est Alice FALCHI ! Université Lyon 3 : "De l’intérêt d’impliquer les clients membres dans les phases d’idéation et de sélection d’un processus de co-innovation" (sous la co-direction de Sonia CAPELLI et William SABADIE)

Découvrez-la avec les autres finalistes et leurs thématiques de recherche !

 

Photo_AliceFALCHI

Alice FALCHI, Université Lyon 3 : "De l’intérêt d’impliquer les clients membres dans les phases d’idéation et de sélection d’un processus de co-innovation" (sous la co-direction de Sonia CAPELLI et William SABADIE)

Résumé : Les recherches traitant de l’implication des consommateurs dans le processus d’innovation des entreprises identifient les profils présentant les caractéristiques individuelles les plus intéressantes pour innover. Nous considérons un nouveau profil : le client membre, copropriétaire de l’entreprise, très répandu au sein des coopératives – gouvernées selon le principe démocratique « une personne, une voix ». Nous étudions l’influence de l’implication des clients membres sur la performance d’un processus de co-innovation. Ce travail doctoral s’articule autour d’une étude qualitative et d’une expérimentation en situation réelle, à travers l’organisation d’un processus de co-innovation mené en partenariat avec des entreprises coopératives. Les résultats montrent que les clients membres participent plus aux différentes phases du processus et proposent des idées de meilleure qualité que les clients non-membres. Également, l’implication des membres pour sélectionner l’idée gagnante influence positivement la qualité des idées proposées et l’intention des participants de s’engager dans la gouvernance (via l’achat de parts sociales), comparativement à une sélection par les managers. Ces effets sont renforcés lorsque le droit de vote est ouvert à tous les clients. Les membres sont donc une ressource pour innover et la co-innovation un moyen de développer le membership, permettant de faire vivre le modèle coopératif.

 

L'autre thèse finaliste :

Photo_ZelingZHONG

Zeling ZHONG, Université Paris-Saclay / Université d'Evry-Val-d'Essonne, "Comprendre l'appropriation des objets connectés grand public : une approche de modélisation à composants hiérarchiques" (sous la direction de Christine BALAGUE)

Résumé : Depuis ces dernières années, la mutation sociologique via une connectivité est de plus en plus importante. Associés à la mise en œuvre progressive de l’Intelligence Artificielle, des outils analytiques Big Data, ainsi que du Machine Learning, les objets connectés représentent, par l’effet de réseau, de formidables leviers d’amélioration pour les acteurs de l’internet des objets (optimisation du processus opérationnel, l’intimité avec les prospects et clients, personnalisation de produits et services adaptés à l’utilisateur, etc.), à condition que ces acteurs soient en mesure d’intégrer l’usage des objets connectés dans les pratiques quotidiennes des consommateurs en produisant activement des données qui sont des matières premières pour construire l’écosystème de l’internet des objets. Cette recherche a par conséquent pour objectif de comprendre les expériences d’usage des consommateurs à l’égard de l’appropriation des objets connectés à destination du grand public. Une étude qualitative examine d’abord leur processus d’appropriation dans le temps ; une étude quantitative permet ensuite d’identifier les clés et les effets d’appropriation par l’approche PLS-SEM (Partial Least Square Structural Equation Modeling). Nos résultats montrent que l’appropriation de l’objet connecté est un construit de second ordre formé par six construits de premier ordre réflexif correspondant aux six dimensions sous-jacentes concernant la connaissance, la conscientisation, la maîtrise, l’adaptation personnelle, la création ainsi que la possession psychologique. Par ailleurs, le rôle médiateur des comportements extra rôle a été constaté, il nous enseigne de manière complémentaire comment l’appropriation de l’objet connecté contribue à la création de valeur par les consommateurs. Sur la base de l’ensemble des résultats obtenus, des implications de recherche sur le plan théorique, méthodologique et managérial sont développées.

 

Les différences entre les deux thèses finalistes et au moins quatre autres thèses étaient faibles. Pour ces quatre thèses, il s’agit des travaux de :

- Adrien BAILLY, Nancy

- Julien CLOAREC, Toulouse

- Jonathan DEZECOT, Le Mans

- Virginie VANDENBULCKE, Mons

 

Jury du deuxième tour :

Marie-Laure Gavard-Perret

Nil Ozcaglar-Toulouse

Björn Walliser

 

Résultats intermédiaires :

Nombre de candidatures : 19 (12 femmes, 10 hommes)

Nombre d’évaluateurs (au premier tour) : 20

Nombre de thèses finalistes : 2