GIT- ALCOR

ALCOR est une communauté multidisciplinaire de chercheurs qui explorent des formes nouvelles de consommation, des signaux faibles en matière de transformation des marchés, des phénomènes peu ou mal pris en compte et appelant, pour une part, des méthodologies variées.

" data-share-imageurl="">

Alternative Consumption Research : Penser les émergences dans la consommation

Bienvenue sur la page du groupe d'intérêt thématique du réseau ALCOR

Qui sommes-nous ?

ALCOR est une communauté multidisciplinaire de chercheurs qui explorent des formes nouvelles de consommation, des signaux faibles en matière de transformation des marchés, des phénomènes peu ou mal pris en compte et appelant, pour une part, des méthodologies variées.

Ses domaines de recherche : la consommation responsable, éthique, soutenable, collaborative, écologique, ethnique, les sous-cultures de consommation, les résistances, les déviances et toutes les formes singulières de rapports aux objets, à soi et aux autres dans la consommation.

ALCOR est une plateforme d’échange multidisciplinaire. Elle a vocation à accueillir des chercheurs travaillant ces problématiques avec des points de vue théoriques, conceptuels et méthodologiques parfois différents, souvent complémentaires, et forcément enrichissants pour leur compréhension.

Nos objectifs

Accroître la visibilité des recherches portant sur des formes nouvelles de consommation, des signaux faibles en matière de transformation des marchés, des phénomènes peu ou mal pris en compte et appelant, pour une part, des méthodologies variées.

Fédérer une communauté de chercheurs autour de ces thématiques. ALCOR se veut être une plateforme d’échange multidisciplinaire. Elle a vocation à accueillir des chercheurs travaillant ces problématiques avec des points de vue théoriques, conceptuels et méthodologiques parfois différents, souvent complémentaires, et forcément enrichissants pour leur compréhension.

Fournir un vivier d’informations. Le  site rend compte des recherches et des activités menées par ses membres et à ce titre, rend accessible à un public plus large les recherches sur les phénomènes émergents en matière de consommation. Il publie également toute information d’intérêt – appels à communications, parutions d’articles ou d’ouvrages – susceptible d’intéresser plus largement cette communauté d’intérêt.

Les dernières publications du réseau

Articles

  • Benmecheddal A., Gorge H. and Özçağlar-Toulouse N. (2017), Rethinking alternative markets in the context of economic crisis and austerity in Greece, Journal of Macromarketing, 37, 2, 193-205.
  • Beudaert A., Gorge H. and Herbert M. (2017) An exploration of servicescape exclusion and coping strategies of consumers with « hidden » auditory disorders, Journal of Services Marketing, 31, 4/5, 326-338.
  • Blanchet V. (2017), Performing market categories through visual inscriptions: the case of ethical fashion, OrganizationOnline First. DOI: 10.1177/1350508417743805.
  • Cayla J., Arnould E. and Dion D. (2017), Fetish, magic, marketing, Anthropology Today, 33, 2.
  • Chessel M.-E. (2017), La mode modérée. La Ligue sociale d’acheteurs et l’appel aux consommatrices au tournant du XXe siècle, Modes pratiques, 2, janvier, 29-35.
  • Chouk I. et Zouaghi S. (2018), De l’empowerment à l’engagement : aidons les donneurs d’organes silencieux à parler à leurs proches, Décision Marketing, 89 (à paraître)
  • Clauzel A. et Riché C. (2017), Quand le consommateur partage son avis en ligne : une approche comparative en hôtellerie et restauration : Le cas des seniors, La Revue des Sciences de Gestion, Direction et Gestionà paraître.
  • Dion D. and Borraz S. (2017), “Managing Status: How Luxury Brands Shape Class Subjectivities in the Service Encounter,” Journal of Marketing, 81(5), 67–85.
  • Graillot L. (2017), Le bien-être et les expériences touristiques : un état de l’art mené dans le cadre de la psychologie positive, Revue Française du Marketing, 261 (3-4), 21-34.
  • Guillard V. (2017), Understanding the process of the disposition of a loved one’s possessions using a theoretical framework of grief, Consumption Markets & Culture, 20 (5), 477-496.
  • Herbert M. and Collin-Lachaud I. (2017) Pratiques collaboratives et habitus consumériste : une analyse des mécanismes transformatifs de la consommation collaborative, Recherche et Applications en Marketing, 32, 1, 42-62.
  • Hietanen, J. and Rokka J. (2017), Companion for the videography ‘Monstrous Organizing—The Dubstep Electronic Music Scene,’ Organization. Article first published online: November 16, 2017https://doi.org/10.1177/1350508417738572
  • Lichtlé M.-C., Nabec L.Roux D. et  Chevalier C. (2018), Légitimité des associations de consommateurs et vulnérabilité perçue de leurs publics : quels effets sur l’intention de confiance envers les acteurs consuméristes ?, Recherche et Applications en Marketing, 33 (1), 56-77.
  • Nabec L. (2017), Améliorer les comportements alimentaires avec l’étiquetage nutritionnel : vers un agenda de recherche au service du Bien-Être des consommateurs, Recherche et Applications en Marketing, 32(2): 1-29.
  • Ndione L.-C.Rémy E. et Bah T. (2017) Ethnicité, consommation et retours temporaires au pays d’origine : le cas de la figure des Venants sénégalais, Recherche et Applications en Marketing, 32 (4), 58-76.
  • Odou Ph.Roberts G. and Roux D. (2017), Co-producing cyber protest: Mesomobilization in the digital age, Consumption, Markets and Culture, 21 (1), 42-64.
  • Robert-Demontrond P.Beaudouin V. et Dabadie I. (2017), Diversité, conflictualité, complémentarité des visions du monde : une investigation anthropologique de la consommation en Amap, Recherche et Applications en Marketing, 32 (4), 37-57.
  • Salvador M., El Euch Maalej M. et Frochot I. (2017), Le rôle de la restauration gastronomique dans la valorisation des produits alimentaires localisés, Décisions Marketing, 85, 49-62.

 

Ouvrages

  • Béji-Bécheur A., Codello P. et Château-Terrisse P. (2018), GESS, Gestion des Entreprises Sociales et Solidaires, Editions EMS, Collection Versus.
  • Benelli N., Corteel D., Debary O., Florin B., Le Lay S. et Rétif S. (2017), Que faire des restes ? Le réemploi dans les sociétés d’accumulation, Paris, Les Presses de Sciences Po.
  • Chabault V. (2017), Sociologie de la consommation, Dunod.
  • Decrop A. (coord.) (2017), La consommation collaborative : Enjeux et défis de la nouvelle société du partage, De Boeck.
  • Ladwein R. (2017), Malaise dans la société de consommation,  essai sur le matérialisme ordinaire, Cormelles le Royal, Editions EMS, Collection Versus.
  • Moati Ph. (2018), (Dé)penser la consommation, EMS, Collection Societing.

 

Nous rejoindre

ALCOR est une plateforme inclusive et ouverte à tout chercheur dont les travaux sont en affinité avec ses thématiques. Celles-ci sont par ailleurs amenées à évoluer, ce qui implique que de nouveaux sujets pourront être abordés au cours du temps.

Toute demande d’adhésion peut être effectuée auprès de Dominique Roux (dominique.roux.bauhain@gmail.com) ou Philippe Odou (philippe.odou@gmail.com) et conduit à la création d’une page membre sur le site alcor-institute.com

Les responsables du Groupe

Dominique Roux.png
Philippe Odou.png

 

 

 

 

Dominique ROUX | Philippe ODOU
Professeurs de marketing à l’Université de Reims Champagne-Ardenne