De l’économie collaborative au gouvernement algorithmique des plateformes

Avec le développement de l’économie collaborative, ou d’économie on-demand, le modèle de plateforme prend un nouvel élan. On l’a découvert avec les plateformes-produits, il s’est conforté avec les marketplaces, il s’épanouit avec les réseaux sociaux. Désormais il règle les échanges de services et le prêt des biens. Une grande partie des 150 licornes (start-up valant plus d’un milliard de dollars) est constituée par des plateformes, on en dénombre plusieurs milliers, dont Uber, BlaBlaCar ou Ola dans le transport, Airbnb ou Booking." data-share-imageurl="">

A lire sur le blog de Christophe Benavent, un texte qui résume l’intervention réalisée dans le cadre de la Conférence Internationale de Gouvernance CIG 2016 à l’Université de Montpellier "Gouvernance et gouvernementalité à l’heure du big data : quels enjeux pour les entreprises ?"

Avec le développement de l’économie collaborative, ou d’économie on-demand, le modèle de plateforme prend un nouvel élan. On l’a découvert avec les plateformes-produits, il s’est conforté avec les marketplaces, il s’épanouit avec les réseaux sociaux. Désormais il règle les échanges de services et le prêt des biens. Une grande partie des 150 licornes (start-up valant plus d’un milliard de dollars) est constituée par des plateformes, on en dénombre plusieurs milliers, dont Uber, BlaBlaCar ou Ola dans le transport, Airbnb ou Booking.com pour hébergement à courte durée, Oscaro, Lending Club ou Indiegogo dans le crowdfunding, Amazon, Alibaba pour les places de marché, mais aussi Esty dans une version plus collaborative, Deliveroo ou Hero delivery dans la logistique du dernier kilomètre, Fiverr et Taskrabbit pour les services à domicile.

Pour lire la suite, c'est par ici !

Taxo - Menu thématique: