Commission Ethique et Déontologie de la Recherche

La Commission Ethique et Déontologie de la Recherche, présidée par Marie-Laure Gavard-Perret, a pour objectif d'analyser, de sensibiliser, de former et d'aider la communauté des chercheurs en marketing sur les sujets liés à l'éthique de la recherche et de la publication scientifique.

Dans le cadre de la Vice-Présidence « Publications » actuelle de l’Association Française du Marketing assurée par Jean-Luc GIANNELLONI, une commission « Ethique et Déontologie de la Recherche » a été créée. Elle s’inscrit dans la continuité de la Commission « Ethique » précédente, présidée par Hubert GATIGNON, et qui avait donné lieu à un « Code déontologique des revues de l’AFM » et à des « Recommandations aux auteurs », disponibles sur le site de l’association.

La Commission « Ethique et Déontologie de la Recherche » comprend, outre sa présidente Marie-Laure GAVARD-PERRET, onze membres spécialistes de la recherche en marketing (professeurs, maitre de conférences, doctorant) choisis pour satisfaire une diversité de genre, d’âge, d’institutions (écoles/ universités), de localisations (Paris/ Province), de parcours professionnels, de centres d’intérêts, d’expertises, d’implication dans l’AFM, et un membre externe à la discipline et à l’AFM, professeur de philosophie, qui apportera son expertise sur les sujets d’éthique et le recul d’un regard extérieur.

Dans le périmètre de l’éthique et de la déontologie de la recherche en marketing (couvrant tout le processus allant de la conception du projet de recherche à sa diffusion et valorisation), cette commission a quatre grands objectifs, fédérés par une même volonté d’apporter des services aux membres de l’AFM :

  1. Réfléchir à des problématiques particulières et les analyser en profondeur pour en faire découler, le cas échéant, des recommandations, préconisations, livre blanc, etc.
  2. Sensibiliser, informer, alerter sur des aspects spécifiques qui, par le non-respect de certaines normes ou règles, pourraient pénaliser les chercheurs ou leur faire courir un certain nombre de risques.
  3. Former à des connaissances et pratiques permettant de se conformer aux standards nationaux ou internationaux qui s’imposent désormais en matière de recherche et de publications, quel que soit l’avis que chacun.e peut porter sur ces sujets sensibles.
  4. Aider concrètement en fournissant des guides, tutoriels, etc. (par exemple, « comment constituer un Comité d’éthique ? »), destinés à faciliter les réponses aux exigences croissantes des revues, organismes de recherche et/ou réglementations en vigueur.

Ainsi, tout membre de l’AFM pourra s’adresser à la Commission « Ethique et Déontologie de la Recherche » pour deux grands types de motifs :

1 - faire remonter des questions déontologiques ou éthiques précises, des besoins d’informations sur certains aspects particuliers ou encore des propositions de thèmes nécessitant un approfondissement ou un éclairage ;

2 - faire remonter un problème, une situation conflictuelle, un constat problématique au regard de considérations d’éthique et/ou de déontologie de la recherche, à la condition toutefois que le fait évoqué puisse présenter un intérêt pour la communauté toute entière ou une partie d’entre elle. Il ne s’agira donc pas de traiter de cas aux enjeux et conséquences strictement individuels, mais de se servir de situations individuelles, possiblement rencontrées par d’autres membres ou emblématiques d’autres cas, pour s’emparer d’un questionnement plus général. Les requêtes anonymes ne seront pas étudiées, mais les règles de la confidentialité et l’anonymat seront strictement respectés dès lors que le demandeur en exprimera le besoin ou que la commission jugera cette option favorable.

Pour satisfaire les deux types de sollicitations évoquées ci-dessus, la commission mènera son action soit en configuration plénière, soit en configuration restreinte, décidée selon les caractéristiques du cas examiné et plus adaptée au traitement de la seconde catégorie de demandes.

Cependant, cette commission « Ethique et Déontologie de la Recherche » n’a absolument pas vocation à se comporter en tribunal et à émettre des jugements  éthiques ou moraux. Elle n’a également aucune intention de se substituer aux instances existantes dans le domaine (comme la commission anti-plagiat de la FNEGE, le COMETS, le médiateur du CNRS, l’Institut International de Recherche et d’Action sur la Fraude et le Plagiat Académique, etc.). Elle s’appuiera ponctuellement et à chaque fois que nécessaire sur l’apport d’expertises externes.

Si vous avez des suggestions, des attentes, des besoins, des questionnements relevant de considérations d’éthique et/ou de déontologie de la recherche en marketing ou si vous constatez un problème ou êtes personnellement confronté(e) à une situation problématique au plan éthique et/ou déontologique qui pourrait aussi être rencontrée par d’autres, n’hésitez pas à en faire part à la Commission « Ethique et Déontologie de la Recherche » !

Vous pouvez adresser un mail à Marie-Laure GAVARD-PERRET : marie-laure.gavard-perret@univ-grenoble-alpes.fr en indiquant dans l’objet : Ethique AFM. Si besoin, un entretien complémentaire sera organisé.