afmNEWS 2018 #1 - Focus sur

Focus sur

Des communautés vivantes à la découverte des GIT-afm

Par Mathilde Gollety, Professeur des Universités, Université Paris 2, Vice-Présidente afm Commission Recherche

Depuis déjà presque 4 ans, le bureau de l’afm réfléchit à l’opportunité de mettre en place des groupes d’intérêt thématique de recherche au sein de la communauté afm.

La genèse de l’idée revient à Pierre Volle, président de l’afm entre 2014 et 2016 et à Marie Hélène Fosse-Gomez, alors VP Recherche qui a porté ce chantier à ses tout débuts. Une première présentation de ce projet dans le cadre des bureaux mensuels de l’afm en avril 2016 évoquait les triples objectifs suivants : (1) Faire vivre la communauté afm, dans sa dimension recherche ; (2) Favoriser en son sein la création de mini associations thématiques ; (3) Apporter du service aux adhérents.

afnews2018-1_GIT.png

 

L’idée est présentée en AG, lors du congrès de Lyon…en mettant l’accent sur une logique « bottom-up » et elle séduit vite les membres de notre communauté !

Pourtant, pas si simple de la mettre en œuvre… Des principes de prudence s’imposent pour que la cohésion entre les membres de notre communauté et l’esprit collectif qui anime la conduite de nos différentes actions ne risquent pas d’être altérés par la mise en place de ces communautés vivantes.

L’idée d’apporter aux membres de l’afm des espaces ouverts de dialogue, de réflexion autour de thématiques spécifiques de recherche est reprise par Bertrand Urien, président de notre association entre 2016 et 2018. Il l’inscrit dans sa feuille de route de son comité de direction en juin 2016, comme axe stratégique à développer au sein de notre association et il confie la responsabilité de cette mission à la Vice-présidence Recherche. De manière expérimentale, deux communautés vivantes, appelées indifféremment GRT (groupe de recherche thématique), GIT (Groupe d’intérêt thématique), SIG (special interest group) se dessinent assez vite après l’AG de mai 2016 : les chercheurs assemblés autour de la thématique du marketing de la santé, identifiables grâce à la journée labellisée afm sur cette même thématique et pilotée par Karine Gallopel-Morvan et Dominique Crié et le groupe ALCOR (Alternative Consumption Research) piloté par Dominique Roux et Philippe Odou. Une première visibilité est offerte à ces deux communautés sur le site de l’afm. Mais la volonté de notre président est de donner plus d’ampleur au projet … Comment faire pour susciter de la part de nos membres la volonté de se rassembler pour créer des groupes de recherche ?

Un benchmark auprès des associations scientifiques proches de l’afm et avec des fonctionnements certes différents mais aussi sources d’inspiration, est réalisé. Alice Le Flanchec, VP recherche au sein de l’AGRH et Isabelle Bouty, VP recherche au sein de l’AIMS nous ont prodigué de précieux conseils dans la démarche à adopter pour stimuler le processus d’émergence de ce qu’il a été décidé de nommer officiellement des GIT : Groupes d’Intérêt thématique.

Courant 2017, devant la nécessité reconnue de formaliser davantage le processus d’émergence des GIT, un appel à projet, est co-construit par les membres du bureau pour : 1 – Définir ce que l’on entend par GIT-afm (cf encadré) 2 – préciser les principes de fonctionnement des GIT-afm.

Dans son appel à projet, l’afm insiste sur l’autonomie de fonctionnement qu’elle souhaite laisser aux membres afm porteurs de GIT. Selon les thématiques envisagées, les GIT-afm pourront en effet être orientés vers le rapprochement entre le monde académique et le monde professionnel, plus spécifiquement tournés vers la conduite de projets de recherche collectifs, plus ouverts vers d’autres communautés scientifiques …. Libre à chaque porteur de projet de définir les objectifs de son GIT. Les membres du bureau parient sur le fait que c’est précisément la diversité des positionnements retenus et des objectifs poursuivis qui donnera l’envie aux membres de notre communauté de proposer la constitution d’un GIT.

Toutefois, pour assurer une certaine cohérence entre les différents GIT, les GIT-afm sont invités à répondre à ces conditions :

  • Les GIT-afm sont des groupes ouverts d’enseignants chercheurs qui se constituent pour une durée de quatre ans ;
  • Les GIT-afm sont portés au moins par un binôme d’enseignants-chercheurs, tous deux membres de l’afm et légitimes sur la thématique du GIT-afm ;
  • Les GIT-afm sont adossés à une journée de recherche labellisée afm ;
  • Les porteurs de GIT-afm adressent et présentent un bilan de l’activité auprès du bureau de l’afm, tous les deux ans ;
  • Les membres du GIT-afm alimentent le site de l’afm à partir de ressources et d’informations qu’ils communiquent au webmaster du site de l’afm aussi régulièrement que possible.

 

L’afm précise également le soutien qu’elle apporte au porteur de chaque GIT. Elle s’engage à assurer la visibilité de chaque GIT-afm validé par le bureau sur son site. Dans le cadre de son congrès annuel, elle offre une visibilité à ses GIT en leur réservant des espaces dédiés au sein de son programme (table ronde, sessions spéciales GIT, organisation d’événements ad-hoc…). Dans la mesure du possible, toujours au moment du congrès, l’afm permet aux membres des GIT-afm de se réunir pour avancer sur les projets en cours en leur offrant des lieux de rencontres.

Dans une logique de service à ses membres, en intégrant un GIT-afm, les chercheurs de notre communauté peuvent profiter de nombreux avantages, tels que :

  • La constitution d’un réseau de chercheurs qui permet de faciliter le travail collaboratif ;
  • Des occasions de débats, sources de stimulation intellectuelle ;
  • Des échanges autour d’une thématique de recherche ;
  • Des conduites de projets collectifs autour de thématiques marketing ;
  • L’organisation de journées de recherche.

 

Preuve en est que les membres de notre communauté ont perçu ces avantages, puisque suite à l’appel à projet lancé en juillet 2017 sur l’afmnet, neuf propositions de GIT-afm ont été soumises sur les thématiques suivantes : consommations alternatives, marketing de la santé, marketing RH, innovation pédagogique, sémiotique et marketing, marketing et développement durable, distribution dans les pays émergents, innovation, prix et valeur.

Après analyse des propositions par la commission Recherche et présentation des différents projets, le bureau de l’afm a étudié collégialement en novembre 2017 les neuf propositions et a validé dans un premier temps, au regard de leur maturité, la constitution de quatre d’entre eux. Un beau succès pour une première édition !

  • le GIT ALCOR (Alternative Consumption Research), coordonné par le Pr Dominique Roux et le Pr Philippe Odou de l’Université de Reims Champagne-Ardenne ;
  • le GIT Marketing de la Santé, coordonné par le Pr Karine Gallopel-Morvan de l’EHESP et le Pr Dominique Crié de l’Université de Lille 1 ;
  • Le GIT Prix et Valeur, coordonné par le Pr Patricia Coutelle-Brillet, le Pr Véronique des Garets et le Pr Arnaud Rivière de l’Université de Tours ;
  • Le GIT Distribution dans les Marchés Emergents (Retail in Emergent Markets), coordonné par le Pr Mbaye Fall Diallo et Mme Souad Djelassi (MCF HDR) de l’Université de Lille 2.

 

Trois autres GIT-afm devraient voir le jour prochainement puisque les compléments d’informations demandés par les membres du bureau aux porteurs des projets ont été apportés.

Gageons que notre prochain congrès mettra la lumière sur ces initiatives qui sans nul doute seront fructueuses pour nos différents membres qui y participeront.

L’afmNews dans ses prochains numéros se chargera de vous présenter plus en détail chaque GIT-afm…et n’hésitez pas si l’envie vous en dit, de rejoindre l’un ou l’autre de ces GIT !