Le luxe et bonne conscience. Qui dit mieux ? Ou en quoi les démarches environnementales d'un hôtel de luxe peuvent-elles être une source de performance.

Année: 
2015
Type: 
Actes du congrès
Le luxe et bonne conscience. Qui dit mieux ? Ou en quoi les démarches environnementales d'un hôtel de luxe peuvent-elles être une source de performance.
Résumé: 

L'objectif de cette communication est d'analyser la performance d'un échantillon de 12 agglomérations représentatives du secteur hôtelier 4 et 5 étoiles en France et à Monaco et de confirmer ou d'infirmer le lien entre l'adoption de démarches environnementales et la performance de ces établissements. L'apport de la théorie du signal permet de considérer les labels comme signal d'une démarche environnementale. Cette contribution mobilise la méthode Data Envelopment Analysis (DEA) afin de proposer une mesure de performance opérationnelle comparable. Les résultats obtenus permettent de confirmer l'impact positif des démarches environnementales sur la performance et les recommandations managériales préconisent une poursuite des efforts de signal via la labellisation.

Abstract: 

The purpose of this paper is to implement an analysis of the performance in 4 and 5 stars French hospitality sector based on a representative sample of 12 agglomerations. The objective is to confirm or not the link between environmental initiatives and hospitality performance. The use of the signal theory allows to consider the labels as a signal of an environmental action. This contribution uses the DEA methodology in order to propose an operational and relative performance measurement. The results show that environmental acts are a driver of the performance and managerial recommendations underline that hotels should continue their efforts in terms of signal by using the labels.